Housing “Flexible” – Arles – FRANCE

Un habitat intermédiaire, flexible et libéré des services.

Comment attirer des personnes désireuses d’habiter un logement individuel dans du logement collectif ?

Le scénario de vie proposé :

– 1 – Des appartements flexibles et modulables : parce que la famille française est à géométrie variable, nous proposons un système d’habitat permettant de rajouter ou d’ôter des pièces dans le logement. Une des stratégies est d’indifférencier la taille de la chambre comme du salon ce qui permet la transformation des espaces. Le futur locataire a la possibilité de choisir le nombre de pièces de son appartement et peut l’adapter au fur et à mesure de l’évolution de son foyer.
– 2 – tous les services sont concentrés dans un mur épais servant aussi de mur séparatif entre les appartements, parce qu’au cours d’une journée l’habitant passe peu de temps dans les espaces de service. Or ceux-ci consomment la majeure partie de l’espace à habiter au détriment des lieux de vie. Au lieu de cloisonner l’espace par les services, il est possible d’organiser les piéces en jouant sur les épaisseurs des sols qui permettent de hiérarchiser les espaces.

Ainsi au cours des années l’immeuble s’adaptera aux situations évolutives des familles,  il évoluera au rythme de ses habitants et non l’inverse.

Publication:

Ingrid Sabatier, Habiter au fil du Rhône: Projet de logements évolutifs en Arles , 2015 , éd. universitaires européennes,  68 pages, ISBN: 978-3-8416-6820-2

web1copie

web2 copie